Tél : +229.21042268
contact@ecobenin.org
Flore remarquable du lac
Créé le vendredi 11 janvier 2008, Afficher la version Imprimable

Adansonia digitata (Baobab)

Description : Le baobab est un arbre au port massif qui se défeuille en saison sèche. Ses fleurs de couleur blanche pendent comme des lanternes et produisent des fruits oblongs, veloutés appelés « pains de singe ».

Utilisation : Il est souvent près des temples vaudous car il symbolise la puissance et la vie éternelle.
Les jeunes feuilles sont utilisées comme légume, le fruit est utilisé pour faire du jus aux propriétés revigorantes. Les graines se mangent quelquefois grillées. L’écorce sert à confectionner des cordages.
En absorbant l’eau, les substances pectiques du fruit ont une action anti-diarrhéique. L’écorce et les racines sont fébrifuges.

Thérapeutique traditionnelle : Fièvre, asthme, diarrhée

Ceiba pentadra (faux fromager)

Description : Le faux fromager est un arbre majestueux au fut rectiligne, ancré au sol par de puissants contreforts. Il produit des fleurs blanches, engendrant des capsules fusiformes qui libèrent les graines et un léger kapok dispersé par le vent.

Utilisation : Le bois blanc, tendre et léger permet de faire des pirogues. Le kapok se récolte pour garnir des coussins et les matelas. L’huile extraite des graines sert pour la lubrification des machines ou en savonnerie. La graine entière pilée entre dans la composition de certaines sauces.
Les racines et les écorces contiennent des glycosides à l’activité hypoglycémiante. La décoction de feuilles et des fruits a des propriétés émollientes et fébrifuges. L’infusion de racines s’emploie contre la dysenterie.

Thérapeutique traditionnelle : Diabète, hémorragie de la grossesse, céphalées


Azadirachta indica (neem)

Description : Le neem est largement répandu pour son ombrage et l’exploitation de son bois. Disséminé par les oiseaux qui consomment son fruit, il repousse spontanément partout, devenant même envahissant.
Utilisation : L’huile de la graine écrasée et pressée fournit un savon dermatologique.
L’arbre contient une substance amère que les béninois ont comparée à celle de la quinine, d’où son nom en fon (kininutin) et l’emploi des feuilles dans le traitement du paludisme. Mais les tests en laboratoire n’ont pas confirmé le rôle antipalustre.
L’huile de la graine est anti-inflammatoire, fébrifuge, anticancéreuse. Les feuilles sont insecticides, antivirales et antibactériennes.

Thérapeutique traditionnelle : Fièvre, gingivite, rhumatismes, arthrose, tuberculose, pneumonie, choléra, salmonellose.